Est-ce qu’une esthéticienne peut pratiquer l’épilation laser?

Non. Seul un médecin peut pratiquer l’épilation laser, celle-ci étant considéré comme un acte médical.estheticienneadroitel

L’article 2 du décret du 6 janvier 1962 précise que « tout mode d’épilation, sauf les épilations à la pince ou à la cire […] ne peu[t] être pratiqu[é] que par les docteurs en médecine, conformément à l’article L. 372 (1°) du code de la santé publique ». A ce titre, seul un médecin généraliste ou spécialiste peut pratiquer l’épilation laser, à la diode, à la lampe flash ou à la lumière pulsée.

Une loi cruelle pour les esthéticiennes

A ce titre, les esthéticiennes, kinésithérapeutes et professions para-médicales n’ont pas le droit d’effectuer des épilations laser ou à la lumière pulsées.

Les cas de condamnation pour exercice illégal de la médecine sont légion. Ainsi, le 11 mars 2014, trois gérantes d’institut de beauté situés à Blois et à Orléans ont été condamnées à de la pris pour exercice illégal de la médecine.

Ces condamnations sont d’autant plus cruelles pour les esthéticiennes, qu’elles ont parfois été abusées par des représentants commerciaux de machines à la lumière pulsée, parfaitement au courant de la législation. Les instituts de beauté concernés doivent ensuite amortir un investissement coûteux (jusqu’à 20 000 euros) dans la plus totale illégalité.

Mais un nécessité de santé publique

L’intérêt de cette réglementation est d’assurer un suivi médical dans le cadre d’un traitement qui comporte des contre-indications et surtout des risques de complications (tâches, brûlures,…).

Ainsi, il existe un réel risque à se faire épiler au laser/à la lumière pulsée dans un institut de beauté. Le premier risque est celui de la brûlure (de la rougeur aux croutelles), en raison du mauvais paramètrage des machines. Des tâches éphémères mais particulièrement laides sont également le lot de beaucoup de clientes d’instituts ou grandes enseignes.

De manière plus rare, mais avec des conséquences graves, une esthéticienne peut appliquer de la lumière pulsée sur un mélanome.

Plus largement, l’épilation laser/à la lumière pulsée pratiquée par des esthéticienne ou des kinésithérapeutes constitue une concurrence déloyale aux médecins.

Pour votre sécurité, pour éviter de graves brûlures, orientez-vous vers un cabinet médical pour commencer votre traitement d’épilation laser.

Pour approfondir ce thème, la MACSF (assureur médical) a édité un article très intéressant mais technique.

Des questions? Des commentaires? N’hésitez-pas, écrivez-moi!

Avec ces ordres de grandeurs, vous pouvez prendre votre décision en connaissance de cause!

 

2 comments

  1. glossyandglowy says:

    Ah ben alors là j’en apprend une bonne.. Si les esthéticiennes ne peuvent pas le faire, comment se fait-il que la mienne le fasse?! Je vais devoir me renseigner..

    J’aime beaucoup ton blog, alors je vais te suivre sur hellocoton pour voir tes prochains articles qui sont vraiment super intéressants!

    Hâte de lire la suite !

    Je viens de créer mon blog (avec le même thème que toi –‘). Je fais un concours pour le lancement . Si ça te dit de participer, tu es la bienvenue.

    A très bientôt !

    • laurabazin says:

      Bonjour Glossy and glowy et merci pour tes commentaires.
      Néanmoins, cet article va disparaître pour quelque temps, pour réapparaître plus tard.
      J’ai mis en ligne en vrac mes articles, mais je voulais échelonner leur apparition ce soir.
      Disons que tu as bénéficié d’une avant-première.
      Bien à toi,
      LB.

Laisser un commentaire