Epilation laser: mon témoignage!

Pour Noël, je vous offre un article plus personnel que les autre, avec en exclusivité sous votre sapin mon témoignage d’épilation laser. Joyeux Noël!noel

L’épilation à la lumière pulsée

Mon aventure commence avec un forfait d’épilation à la lumière pulsée, acheté très cher auprès d’une esthéticienne, dans le quinzième arrondissement de Paris.

J’avais 25 ans. Sans le savoir, j’avais atteint l’âge de la maturité pilaire, c’est à dire le moment idéal pour commencer un traitement d’épilation définitive.

J’ai acheté un forfait de cinq séances pour le maillot + ventre + aisselles.

Je devais faire une séance par mois (mauvais rythme, mais je ne le savais pas encore), et éviter le soleil dans les trois jours qui suivaient le soin (aïe! elle ne me l’avait pas dit, ça!).

Avant chaque séances, je rasais la zone concernée. J’apréhendais terriblement cette douleur.

L’esthéticienne me donnait une paire de lunettes pour me protéger de la lumière pulsée. Elle appliquait sur mon corps une sorte de pistolet à embout rectangulaire (environ 5cm sur 2 cm). De cette poignée se dégageaient des impulsions brèves et douloureuses, tel une forte claque sur ma peau. La séance durait vingt minutes environ.

A la fin de la séance, la douleur avait disparu, mais les zones traitées était rouges et gonflées. Je ne le savais pas, mais c’étaient des brûlures!

Ces cinq séances ont fortement diminué ma pilosité, même si sur le ventre, le duvet est resté intact.

L’épilation laser, la vraie

Les années ont passé et à trente ans j’ai eu l’opportunité de commencer un traitement d’épilation laser avec un médecin que je connaissais bien par ailleurs. (le même qui m’injecte du botox).

Les séances étaient réalisées à interval irrégulier (très mauvais pour l’efficacité du traitement). Je n’ai eu l’occasion d’utiliser la crème anesthésiante que trois fois, et elle ne m’a jamais été réellement utile, parce que je ne respectais pas les temps de pause (deux heures).

A chaque fois, il mettait les puissances très fortes, pensant me faire plaisir en diminuant le nombre de mes séances. Cela faisait vraiment mal sur certaine zones et c’était indolore ailleurs (aisselles, demi-jambes,…)

Aïe! Il m’a fait cinq séances d’épilation laser sur les aisselles, maillot et demi-jambes. Nous avons tenté les avant-bras et les cuisses une fois, sans grand résultat, parce que ces zones ont un duvet, très compliqué à éliminer, contrairement aux poils, facilement repérables par le laser.

Le résultat est excellent, mais je compte terminer mon traitement en faisant les trois dernières séances.

Je n’ai jamais regretté aucune de ces deux expériences (même si j’aurais pu me faire très mal avec la lumière pulsée). J’ai gagné beaucoup de temps et surtout de l’argent grâce à cet investissement.

 

Laisser un commentaire